En réaction aux provocations et agressions de la part des nationalistes turcs à Besançon…

Menaces, intimidations et agressions contre le mouvement de solidarité avec les populations du Kurdistan à Besançon

Samedi 20 février, une quarantaine de personnes étaient rassemblées à Besançon à l’appel du collectif Besançon Solidarité Kurdistan, pour exprimer leur solidarité avec les populations des régions kurdes de Turquie, sous le feu de l’armée turque depuis plusieurs mois.

Elles entendaient plus particulièrement rendre hommage à la soixantaine de civils retrouvés brûlés vifs dans la ville de Cizre, bombardée et sous état de siège depuis plusieurs semaines.

L’atmosphère pacifiste de recueillement fut rapidement troublée par la présence provocatrice et menaçante d’une cinquantaine de militants pro AKP (parti islamo-conservateur au pouvoir en Turquie) et de l’extrême-droite turque.

Après avoir photographié les personnes rassemblées, multiplié les insultes et les provocations, ils ont agressé violemment plusieurs manifestants, ce qui a nécessité une intervention des forces de l’ordre.

Ce n’est pas la première fois que ce groupe s’en prend à Besançon à toute manifestation critique envers la politique de l’AKP en Turquie.

L’automne dernier, ils ont perturbé à deux reprises des conférences sur la situation dans le Rojava (Kurdistan syrien) et en Turquie, en obstruant les débats, en photographiant les participants contre leur consentement et en proférant des menaces physiques.

Une conférence d’un universitaire turc opposé à la politique d’Erdogan organisée par le Parti Communiste Français a dû être annulée suite à de nombreuses menaces proférées par ce même groupe.

Puis le 16 janvier dernier, ils avaient tenté de faire interdire un rassemblement dénonçant la répression des populations kurdes en Turquie. Ils furent alors appuyés par une campagne haineuse contre nous lancée par l’adjoint au maire à la sécurité de Thiais (94) M. Mourad Ghazli.

A chaque fois, ces campagnes s’accompagnent sur les réseaux sociaux de propos racistes à l’encontre des populations arméniennes et kurdes, antisémites et homophobes.

Le collectif Besançon Solidarité Kurdistan, constitué d’associations et d’organisations politiques et syndicales, réaffirme, contre ces provocations, sa solidarité envers les forces progressistes luttant contre les ennemis de l’humanité de Daesh, et envers toute la population de Turquie, au-delà des origines nationales, qui font face à la politique répressive de l’AKP au pouvoir.

Publicités